• Infos pratiques

  • Nos partenaires

  • Administration

  • RENCONTRES AVEC…

    Jean Sabench, apiculteur et responsable de la commission pesticides de la Confédération paysanne pour Des abeilles et des hommes de Markus Imhoof.

    Yannis Youlountas, réalisateur et philosophe, pour Ne vivons plus comme des esclaves.

    Jean-Michel Carré, réalisateur, pour un chapeau bas de trois films : Chine le nouvel empire : la Chine domine (épisode 3), Charbons ardents et Sexe, Amour et Handicap.

    Jean-François Baumard, photographe, pour son exposition Somos Cubanos grâce au concours de la mission photographique du Conseil général du Tarn.

    Les collégiens de l’atelier artistique cinéma du collège de Labastide-Rouairoux, Olivier Gérard, enseignant et de Clément Hérédia, réalisateur pour L’alchimie du bonheur.

    Bijan Anquetil, réalisateur, pour Le Terrain.

    Aliona Zagurovska, Pauline Lebellenger et Jean-Louis Dufour, directeur de l’ESAV pour les films de l’ESAV.

    Nantenaina Lova, réalisateur et Eva Lova, productrice, pour Avec presque rien.

    Christian Rouaud, réalisateur, pour La bonne longueur pour les jambes.

    Frédéric Bosqué, coordinateur national du Sol Violette en Midi-Pyrénées, pour Sol Violette, l’éclosion d’une monnaie de Bertrand Leduc.

    Bolivar Tobar, membre du Comité international de défense et de soutien à la révolution citoyenne, pour Ecuador, de Jacques Sarasin.

    Suite à un changement d’agenda imprévu, Ignacio Ramonet ne pourra pas participer au festival. À sa demande, c’est son ami Jean Ortiz qui conduira la conférence débat sur le thème « un autre monde est possible» .

    Jean-Louis Dufour, directeur de l’ESAV, pour César doit mourir, de Paolo et Vittorio Taviani.

    Didier Mauro, réalisateur et enseignant-chercheur, pour Cuba, une esquisse pastel et le Master Class de Création Cinématographique Documentaire.

    Jean-Henri Meunier, réalisateur, pour Ici Najac, à vous la Terre.

    Chantal Lasbats, réalisatrice, pour Sous le soleil vert.

    Dr. Abdallah Gabsi, chargé d’enseignement et de recherches à l’Université de Toulouse pour Le Thé ou l’électricité de Jérôme le Maire.

    Ted Anspach et Sophie Jeaneau, réalisateurs, pour Que du bonheur!

    Catie Aubry Le Masson et Kees Bakker, conservateur de la Cinémathèque de Toulouse, pour Regarde, elle a les yeux grand ouverts de Yann Le Masson.

    Gulya Mirzoeva, cinéaste et personnage du film Femmes d’Asie Centrale de Christophe de Ponfilly.

    Joseba Gorordo, réalisateur, et La Otxoa, personnage du film, pour La Otxoa, sans complexes.


    Sandrine Dumarais, réalisatrice et Bernard Lonjon, écrivain, pour Le regard de Georges Brassens.

    Et d’autres…

    Invites